Iles d'Oléron, Aix, Ré

8 au 15 juillet 2018

Été 2018, nous partons découvrir trois îles de la Côte Atlantique : Oléron, Aix et Ré. Nous avons choisi de les visiter à vélo. Nous avons loué un premier logement pour quatre nuits à Dolus d’Oléron, puis un deuxième à Saint-Martin-de-Ré pour les trois nuits suivantes.

Dimanche 8 juillet : nous quittons notre domicile dans la nuit, les vélos solidement accrochés à l’arrière de la voiture, et nous décidons de faire étape à Limoges. Nous y arrivons aux premières heures de la matinée.

 

Nous visitons la cathédrale, la gare, les rives de la Vienne.

 

Nous continuons notre périple par Angoulême : la ville haute et les remparts, la cathédrale.

 

Un petit arrêt déjeuner à Cognac : les quais, au bord de la Charente, sont agréables.

 

Nous arrivons sur l’Ile d’Oléron en fin d’après-midi et nous nous installons dans notre logement, à Dolus d’Oléron, pour quatre nuits.

Lundi 9 juillet : nous chargeons les vélos sur la voiture pour nous rendre au nord de l’île, à Saint-Denis-d’Oléron, où nous commençons notre circuit : direction la Pointe de Chassiron et la visite du phare. Après avoir gravi les 224 marches, nous découvrons un vaste panorama sur toute l’île.

 

Nous continuons sur Domino, Saint-Georges-d’Oléron, Sauzelle, Boyardville et son petit port de plaisance, la plage des Saumonards, le Doulhet, La Brée (par les marais).

 

Retour à Saint-Denis-d’Oléron par la côte.

 

Nous avons parcouru 46 kilomètres à vélo, il est temps de rentrer à Dolus.

Mardi 10 juillet : nous visitons le centre de l’île. Nous partons directement à vélo de notre logement à Dolus et nous allons aux Bardières. Nous suivons la route côtière, la Baudissière, la vieille Perrotine par la route de l’huître, Fort Royer, Saint-Pierre-‘d’Oléron, la plage des Sables Vignier, la Côtinière, joli petit port de pêche, La Rémigeasse.

 

Retour à Dolus après 40 kilomètres.

Mercredi 11 juillet : nous partons pour l’île d’Aix. Nous embarquons à Boyardville, au nord de l’île d’Oléron. La traversée s’effectue en une demi-heure, avec le traditionnel tour de Fort Boyard, qui ne se visite pas.

 

Le bateau étant interdit aux vélos, et l’île d’Aix étant peu étendue, nous décidons de la visiter à pied. Nous en faisons le tour en trois heures, le long du sentier des douaniers. Nous y trouvons bois, criques et plages de sable fin.

 

Nous visitons le bourg, avec ses jolies maisons basses aux pierres blanches et volets bleus ou verts, ainsi que les fortifications Vauban. Il nous reste du temps pour visiter le Musée de la nacre et le Musée napoléonien (maison construite sur ordre de l’empereur et qui l’abrita en juillet 1815) avant de prendre le bateau du retour.

Jeudi 12 juillet : nous faisons nos bagages car nous quittons notre logement de Dolus.

 

Nous gagnons le sud de l’île d’Oléron. Nous partons de Grand-Village-Plage où nos stationnons, et nous nous rendons à la plage de Vert-bois, le Château-d’Oléron, où subsistent les vestiges de la citadelle de l’époque de Richelieu, puis Ors, Saint-Trojan-les-Bains et sa forêt.

 

Nous poussons jusqu’à la Pointe de Manson où l’on profite de vues sur la pointe d’Ors et le pont-viaduc.

 

Retour au Grand-Village-Plage après un parcours d’environ 25 kilomètres.

 

Nous quittons l’île en fin de matinée pour nous rendre maintenant sur l’île de Ré. Nous faisons une petite étape à Bourcefranc-le-Chapus, pour voir les ostréiculteurs rentrer des parcs à huîtres, la marée étant montante. C’est le balai des chalands.

 

Nous arrivons en fin d’après-midi à Saint-Martin-de-Ré, où nous attend notre logement pour les trois nuits suivantes.

Vendredi 13 juillet : Nous faisons un circuit d’environ 30 kilomètres, dans la partie ouest de l’île. Départ du port de Loix, puis Ars-en-Ré. Nous traversons les marais salants et les paludiers sont à l’œuvre. A Ars, le cloche de l’église Saint-Etienne est peint en noir et blanc, pour servir de repère aux marins.

 

Nous continuons sur Saint-Clément-des-Baleines, puis le phare des Baleines. Du haut des 257 marches, le panorama est splendide.

Ensuite, nous faisons route vers « le bout de l’île » : la Chapelle de la Redoute, les Portes-en-Ré, la Patache et les Bois de Trousse Chemise.

 

Retour au port de Loix par le Vieux Port des Portes. La route passe au milieu des marais salants.

Samedi 14 juillet : circuit au centre de l’île. Départ de Saint-Martin-de-Ré. Nous commençons par visiter la ville la plus importante de l’île : le port, les fortifications, la citadelle et sa magnifique porte. La citadelle, point de regroupement des condamnés aux travaux forcés avant leur départ pour le bagne de Cayenne ou de Nouvelle Calédonie ne se visite pas puisqu’elle est toujours un établissement pénitentiaire en fonction (condamnés à de longues peines).

 

Nous continuons ensuite vers la Pointe du Grouin, la Pointe de Loix, la Couarde-sur-Mer, le Bois-Plage-en-Ré.

 

Retour à Saint-Martin-de-Ré après 30 kilomètres. Agréable circuit au milieu des villages de « l’île blanche », avec leurs façades chaulées recouvertes de treilles ou de glycines, et bordées de roses trémières et de capucines.

 

En soirée, nous allons admirer le feu d’artifice tiré depuis le port.

Dimanche 15 juillet : nous quittons notre logement de Saint Martin, puis nous faisons un dernier circuit de 25 kilomètres à l’est de l’île.

 

Nous partons de Rivedoux-Plage, puis nous gagnons Sainte-Marie-de-Ré et la Flotte où nous faisons halte. Le port et le marché médiéval sont sympathiques.

 

Retour à Rivedoux-Plage en passant par l’ancienne Abbaye des Châteliers. La Pointe de Sablanceaux nous offre une belle vue sur le pont-viaduc.

 

Nous quittons l’île en début d’après-midi, et rentrons à notre domicile en fin de journée.