top of page

Dordogne
14 au 21 juillet 2012

Été 2013, nous partons pour la Dordogne : nous avons loué un appartement à Sarlat, jolie ville en plein Périgord noir.

Samedi 14 juillet : nous quittons notre domicile dans la nuit, et nous décidons de faire étape à Bordeaux. Nous y arrivons aux premières heures de la matinée.

 

Nous visitons essentiellement le vieux Bordeaux et ses monuments emblématiques : le Pont de Pierre, le quai des Chartrons, le quai Richelieu, la place de la Bourse, la porte Cailhau, le monument aux Girondins (place des Quinconces), le grand théâtre (place de la comédie), la cathédrale, la place de la Grosse Cloche, l’église Saint Eloi.

 

En fin de matinée, nous nous rendons à Saint-Emilion. Après une halte dégustation, nous visitons le village : l’église et le cloitre.

 

L’après-midi, nous nous rendons à Saint-Macaire, charmante cité médiévale à deux pas de Bordeaux. La place du Mercadiou est charmante.

 

Nous prenons la route pour Sarlat, où nous arrivons en fin d’après-midi. Nous nous installons dans notre logement pour huit jours.

Dimanche 15 juillet : le matin, nous visitons Sarlat, ses ruelles médiévales et ses maisons au style gothique ou Renaissance : la place de la liberté, la place du marché aux oies et l’hôtel de Vassal, la maison de La Boétie, l’ancienne église Sainte-Marie.

 

L’après-midi, nous sillonnons le Périgord noir et ses importantes forêts de chênes verts très sombres : nous allons à Domme, ancienne bastide royale, qui surplombe la vallée de la Dordogne.

 

Nous partons maintenant pour La Roque Gageac, Beynac et Cazenac, jolis villages avec leurs impressionnantes falaises qui surplombent aussi la Dordogne.

 

Nous allons ensuite à Castelnau-la-Chapelle. Nous rentrons à Sarlat en fin de journée, en longeant la vallée de la Vézère.

Lundi 16 juillet : nous partons pour le Haut Quercy et la vallée de la Dordogne lotoise. Le matin, nous visitons Gramat. L’après-midi, nous allons à Rocamadour et l’Hospitalet, en face. Nous poursuivons par Martel, Souillac puis Gourdon.

Mardi 17 juillet : nous sillonnons le Périgord pourpre et la vallée de la Dordogne. Cette région doit son nom à la couleur que prennent les feuilles de vigne à l'automne sur l'important