Malte
15 au 24 avril 2022

Printemps 2022. Après deux années de report dues à la pandémie, nous mettons le cap sur Malte, au moment du festival international de feux d'artifices. Cela a lieu chaque année, la dernière quinzaine d’avril, afin de commémorer l’entrée de Malte dans l’Union Européenne le 1er mai 2004. De plus, à cette période de l’année, le climat est doux et agréable, loin des grosses chaleurs estivales.

Nous nous y rendons en avion, puis nous louons un véhicule pour faire notre périple. L'île étant petite, nous couchons tous les soirs dans le même hôtel: à l’hôtel Osborne, dans le centre ancien de La Valette. Nous faisons un voyage de neuf jours.

Vendredi 15 avril : nous quittons notre domicile en taxi à 5h00, direction Roissy, où nous embarquons dans la matinée. Après 2h45 de vol assez turbulent, nous arrivons à l’aéroport de Malte. Nous récupérons nos bagages rapidement.

Les formalités Covid existant encore, nous avions scrupuleusement rempli nos certificats de traçabilité, pour rien, car personne ne nous a rien demandé à notre arrivée. Pas même une prise de température !

Nous récupérons notre voiture de location, puis nous nous dirigeons vers le centre de La Valette, à l’hôtel Osborne, où nous resterons tout le séjour. Il faut se familiariser avec la conduite à gauche, et le volant à droite !

Il nous reste quelques heures pour visiter un peu La Valette, la météo est maussade : il pleut et il y a du vent.

Samedi 16 avril : il y a encore du vent et des nuages, mais il ne pleut plus. Nous visitons La Valette toute la journée. Cette ville se visite à pied. Elle forme une presqu’île, dont nous faisons le tour en longeant le front de mer. D’un côté, nous longeons Marsamxett Harbour, et nous apercevons la baie de Sliema en face. A l’extrémité de la presqu’ile, nous sommes au Fort Saint Elmo, et de l’autre côté, nous longeons Grand Harbour, et nous apercevons les Trois Cités en face, en particulier depuis les jardins du haut et du bas Barraca.

A l’intérieur de la ville, les rues sont toutes perpendiculaires, et très pentues. Les maisons ont des balcons maltais (balcons fermés qui donnent sur la rue). Nous passons devant la cathédrale Saint Jean et l’église Saint Paul des naufragés, sans pouvoir entrer car elles sont fermées à l’heure où nous passons. Nous visiterons l’intérieur un autre jour. Nous passons devant l’auberge de Castille, qui ne se visite pas, et nous nous aventurons aussi à Floriana, dans les faubourgs de La Valette. Nous nous arrêtons quelques minutes devant la façade néo-classique de l’église Saint Publius.

A la fin de la journée, le podomètre nous indique 16 kilomètres.

Dimanche 17 avril : il fait beau, et nous débutons la journée par le sud de Malte : nous allons au port de pêche de Marsaxlokk. Le dimanche, c’est le jour du marché aux poissons et aux produits locaux maltais. Les bateaux de pêche traditionnels en bois peints de couleurs vives s’appellent des luzzus.

Nous continuons à Peter’s spool : crique calcaire façonnée par la mer, qui forme une piscine en demi-cercle.

Nous allons maintenant sur la presqu’île de Xrobb L Ghagin, qui offre un joli panorama sur les falaises calcaires.

Nous poursuivons par la visite de Marsaskala, joli port niché au fond de la baie du même nom.

Nous nous dirigeons maintenant vers Blue Grotto. Les criques, passages voutés et cavités marines se visitent en bateau.

Nous terminons notre périple par Qrendi, petite ville de 2500 habitants, qui semble endormie, et où seule l’église est intéressante.

Lundi 18 avril : il fait beau mais le vent assez fort refroidit les températures. Nous partons pour l’île de Gozo. Il faut d’abord aller au nord de Malte, à Ic Cirkkewa, où un ferry nous emmène jusqu’à Gozo en 25 minutes. Nous débarquons au port de Mgarr. L’île est toute petite : 15 kilomètres de long sur 7 kilomètres de large, et peut se visiter en une journée.

Nous commençons le tour de l’île par Ramla Bay, seule plage de sable de l’île. Nous continuons vers le nord : Qbajjar Bay et ses marais salants, puis Wied-il-Ghasri. Nous rentrons vers l’intérieur de l’île pour visiter la basilique de Ta Pinu, sorte de Lourdes maltais.

Nous allons maintenant à Dwejra Bay, puis Xlendi Bay. Nous rentrons à nouveau vers l’intérieur de l’île pour visiter Victoria (Ir-Rabat) : sa citadelle offre un beau panorama depuis le chemin de ronde. La cathédrale, de style baroque, est fermée lorsque nous arrivons. Nous allons également à Ix-Xewkija : l’église et son dôme se voient de loin.

Retour à Mgarr où nous reprenons le ferry pour Malte.

Mardi 19 avril : il fait très beau et les températures sont agréables. Nous commençons par visiter la cathédrale Saint Jean à La Valette, chef d’œuvre de l’art baroque.

Nous prenons ensuite un petit ferry qui fait la navette dans Grand Harbour avec les Trois Cités, en face de La Valette, en 10 minutes. Nous découvrons Birgu, Bormla et Isla à pied, soit 12 kilomètres si on longe le front de mer de chaque presqu’ile. Nous pouvons apprécier la vue sur La Valette.

Mercredi 20 avril : il fait beau mais il y a à nouveau du vent. Nous commençons la journée par visiter Al Balsan, à l’intérieur de l’île. C’est une grosse bourgade à quelques kilomètres de La Valette, avec une belle église et quelques maisons avec balcons maltais de toutes les couleurs.

Nous continuons maintenant à Naxxar, où nous pouvons admirer l’église, puis à Mosta, célèbre pour l’énorme dôme de l’église Sainte Marie.

Nous nous rendons ensuite à Mdina, ancienne capitale de Malte. Bâtie sur un éperon rocheux, la ville-citadelle est entourée de remparts.

Nous terminons notre périple par les falaises de Dingli : d’une hauteur de 250 mètres, elles plongent directement dans la mer, avec quelques terrasses cultivées en contrebas.

Le soir, nous allons assister à la première soirée du festival international de feux d’artifice. Cela a lieu chaque année, la dernière quinzaine d’avril, afin de commémorer l’entrée de Malte dans l’Union Européenne le 1er mai 2004. Ce soir, les feux sont tirés depuis le Grand Harbour à La Valette. Le spectacle commence à 20h30 et termine à 23h00.

Jeudi 21 avril : il y a encore du vent. Nous prenons un petit ferry qui fait la navette dans Marsamxett Harbour avec Sliema en face de La Valette, en 10 minutes. La côte est hideuse. Les vieilles maisons maltaises ont laissé place aux grands immeubles résidentiels, collés les uns aux autres, sur toute la longueur du front de mer. Le contraire des Trois Cités, qui ont gardé une dimension historique.

Nous longeons le front de mer à pied, nous admirons ainsi la vue sur La Valette. Nous allons jusqu’à Msida, puis nous revenons à l’embarcadère (10 kilomètres) pour reprendre le bateau. Et là, mauvaise surprise, les navettes en ferry sont suspendues car la mer est trop mauvaise dans le port, à cause du vent qui a encore monté. Il ne nous reste plus qu’à regagner notre l’hôtel en transport en commun (bus). Le temps de chercher la bonne ligne dans le bon vieux « guide du routard », indispensable à tout voyageur, un vieux car de collection s’arrête à l’arrêt de bus et propose le voyage jusqu’à La Valette.

Vendredi 22 avril : belle journée ensoleillée. Nous commençons notre journée par le littoral au nord-ouest de Sliéma : la Baie de Saint Julian ‘s (Balluta Bay). C’est une vaste agglomération les pieds dans l’eau, avec quelques rochers.

Nous continuons avec Saint Paul’s Bay et Mellieha Bay, puis la péninsule de Marfa. C’est une presqu’île de 6 kilomètres de long sur 2 kilomètres de large, en forme de rateau. C’est assez aride, et les petites anses sont remplies de cabanons, où les maltais viennent passer le week-end.

Nous terminons par Paradise Bay, jolie plage enserrée dans une mini crique aux eaux turquoise.

Ce soir aura lieu la deuxième soirée du festival international de feux d’artifice, à Mellieha.

Samedi 23 avril : à nouveau une belle journée ensoleillée. Nous commençons notre journée par le littoral nord-ouest : Golden Bay, Ghajn Tuffieha Bay, Gnejna Bay. Ce sont de jolies criques aux belles eaux claires, non bétonnées ; la roche étant friable.

Nous continuons ensuite avec Ghar Lapsi : minuscule port de pêche, installé dans une crique dont les parois sont creusées de cavernes.

Nous allons maintenant à Siggiewi : c’est une petite ville qui a gardé son atmosphère typiquement maltaise : maisons anciennes à l’architecture intacte. L’église paroissiale Saint Nicolas, de style baroque, est magnifique.

Nous terminons par Zejtun, ville tranquille, avec une très belle église.